Galerie Grégoire
« De l’art à l’immobilier ou l’art de l’immobilier »
Marguerite_gregoire

C’est dans les années 1920, que Marguerite Grégoire a créé à Montpellier la Galerie Grégoire, tout d’abord dans un local situé à Montpellier Grand rue Jean Moulin puis en 1926, au numéro 15 de la rue Foch.

La rue Foch ce joyau Haussmannien, qui est de nos jours certainement la plus belle rue de l’écusson avec comme porte d’entrée sur le centre historique de Montpellier, l’arc de triomphe.

C’est la vente de meubles et plus particulièrement d’antiquités qui a fait connaître la fondatrice de la Galerie Grégoire, mais très rapidement la demande lui a été faite de vendre aussi des biens immobiliers, et plus particulièrement, des Hôtels particuliers, prestigieux.

Véritable pionnière en la matière, Marguerite a tout de suite compris que la vente de ces Hotels particuliers ne pouvaient se faire qu’en les divisant.
Nous étions donc aux prémices de la copropriété.

Après la guerre de 1945, son neveu Yves BOYER est venu l’épauler et en se consacrant à la branche immobilière et en développant, la location, la vente, la gestion de biens immobiliers et le syndic de copropriétés.

L’histoire de la Galerie Grégoire est liée à l’histoire de la ville de Montpellier, avec notamment l’arrivée des pieds noirs sur notre ville et sa région.

Cet afflux de population a été une véritable aubaine pour le développement de la ville.
Le meilleur moyen de se projeter dans l’avenir est de se pencher sur le passé, et en analysant les trente dernières années, il y a tout lieu de penser que les trente prochaines décennies seront des plus optimistes pour l’immobilier Montpelliérain.